Mis à jour : il y a 39 minutes


Quelques photos prises lors de la visite ou glanées sur le Net.



Une page extraite d'un document qui nous sert de référence (https://archive.org/details/cu31924015209681/page/n6/mode/2up)

Les dimensions de la cheminée en millimètres: 115 x90 x 25.

Les colonnes sont découpées dans un carrelet de bois de 25 X25 selon de principe du chantournée en 3 D.

Pour cela, il nous faut une image vue de face et une, vue de profil. Elles sont collées sur les faces antérieure et latérale externe du carrelet (attention entre colonne droite et colonne gauche). Le point important est de coller les images exactement à la même hauteur.

On va découper une face puis l'autre. L'idée force est de toujours conserver le carrelet complet. Pour cela, au fur et à mesure des découpes, on reconstitue le carrelet avec de l'adhésif.

Une fois terminé, on "dépouille" pour obtenir notre colonne.






Sans fignoler davantage, une tentative est faite pour s'assurer que la technique est envisageable pour fabriquer la cheminée définitive.


A suivre...



Mis à jour : il y a un jour

Principe adopté pour la réalisation des portes:


Dans la découpe du mur intérieur, un encadrement est installé de la manière suivante:


Le panneau de la porte est découpé dans du 2mm aux dimensions de l'espace libre.

Des baguettes de 2 mm d'épaisseur et 4 mm de largeur sont collées à l'arrière du panneau de porte.

L'ensemble est passé au Gesso avant l'installation.

L'emplacement des charnières est repéré (2 cm des bords) puis creusé de 0,5 mm à la fraiseuse (diamètre de la fraise le plus important possible pour avoir une surface très nette, ici du 6 mm)

Les charnières sont collées à la cyanolite puis pointées après avoir fait un trou avec un forêt de 0,5 mm.


Deux baguettes de 2 mm d'épaisseur, l'une de largeur de 6 mm et l'autre de 4 mm sont collées sur la face avant après avoir creusé à l'emplacement des charnières et avoir arrondi le bord supérieur du côté de la charnière pour que l'ouverture se fasse sans difficulté.


Une autre baguette de 4 mm est collée du côté opposé mais seulement sur 2 mm de large. Les 2 mm restant se logeant dans la feuillure de l'encadrement.

Un essai est fait en place pour vérifier que la porte s'ouvre sans toucher le parquet.




On termine ensuite avec les baguettes transversales du haut et du bas sur les 2 faces.

Les portes de l'entresol sont mises provisoirement en place.



Mis à jour : il y a 6 jours

Tout d'abord, il faut reporter les modifications de la structure extérieure avec les ouvertures supplémentaires.


Ensuite, vient la réflexion sur les panneaux coulissant entre le rez de chaussée et l'entresol, ceci sur 2 parois.Pour l'instant, la manipulation est manuelle. L'installation d'un mécanisme se heurte à l'encombrement qui doit être limité..


L'habillage du passage du rez de chaussée avec son arrondi est préparé.








Quelques détails sur la réalisation:


L'arrondi du passage au niveau du rez-de-chaussée

Un gabarit avec forme et contre forme est réalisé dans un bloc de médium (plusieurs panneaux collés ensemble).



3 planchettes de merisier de 0,5 mm d'épaisseur sont collées ensemble et installées après un petit délai dans le gabarit (être généreux sur la colle). L'ensemble est placé sous presse pendant quelques heures.



Ensuite, une surface de référence est faite à l'aide du lapidaire.



Enfin, la largeur finale de la pièce est obtenue au moyen de la scie circulaire.




Les panneaux coulissants


Ouverture dans les planchers pour le passage des panneaux.



Une rainure est faite au niveau du mur intérieur. Un rail en laiton est installé à l'intérieur ( 3 mm ext - 2 mm intérieur)




Une languette de 2 mm d'épaisseur est réalisée de chaque côté du panneau, ce qui lui permet de coulisser dans le rail.


Suivez moi
  • White YouTube Icon
IMG_4258.jpg

© 2023 by DO IT YOURSELF. Proudly created with Wix.com